Frédéric Parmentier

A l’âge de 7 ans, la musique entre dans la vie de Frédéric Parmentier. C’est auprès de Monsieur Mars, à l’académie de musique de Mouscron, qu’il entame ses études musicales au trombone et au tuba. Au terme de ce premier cursus, son parcours continue tout naturellement vers le Conservatoire Royale de Bruxelles où il s’inscrit en 1990. Il y obtient les premiers prix de solfège, de musique de chambre, de trombone ténor et d’euphonium. En 1995, il finalise son parcours bruxellois en décrochant le diplôme supérieur de trombone ténor et alto.

1996 marque une nouvelle étape dans sa formation musicale. En effet, il rejoint cette année-là la classe d’Alain Manfrin au Conservatoire National de région de Rueil Malmaison (France) où il obtient le diplôme de médaille d’or au trombone ténor.

Parallèlement à ses études, il enrichit son expérience dans différents domaines musicaux. En musique classique, il a l’opportunité d’exercer à l’Orchestre de Chambre de Wallonie, à l’Opéra Royal de la Monnaie, à l’Orchestre National de Belgique, … Il développe également un goût prononcé pour la musique de variétés. Ce goût lui a permis d’accompagner ou d’assurer la première partie d’artistes tels que Lara Fabian, Henri Salvador, Yves Duteil ainsi que quelques stars de années 80. Côté jazz, il a intégré différentes formations dont l’International Big Band. Il y a une dizaine d’années, Frédéric rejoignait les rangs du West Music Club.

Ces années sont également ponctuées d’enregistrements, notamment en tant que soliste avec la Musique de la Force Aérienne sous la direction d’Alain Crepin. Enfin, Frédéric a également pris part à des tournées au Canada et en Espagne avec l’Orchestre des Musiciens d’Europe dont le programme est axé sur les musiques de films.

Professeur de musique depuis près de 20 ans dans l’enseignement de jour, Frédéric donne également cours à l’école de musique de Prouvy en Valenciennois, école où il assure aussi le poste de directeur. Son parcours dans l’enseignement lui a aussi offert l’opportunité d’être membre du jury aux examens des conservatoires de Tournai, Mons et Bruxelles.

Une nouvelle page de sa vie musicale et un nouveau projet commencent à s’écrire maintenant auprès des musiciens de l’Harmonie Royale Union de Lorette.